Pourquoi le tabac doit être stoppé avant une chirurgie plastique ?

Publié le 1er mars 2018

L’EFFET DU TABAC

Le tabac par l’intermédiaire de la nicotine est responsable d’une mauvaise oxygénation des tissus.
En effet il diminue le calibre des vaisseaux sanguins et des capillaires de la peau ; par un phénomène de spasme vasculaire.
La diminution de l’oxygénation des tissus est également liée à un taux plus élevé de monoxyde de carbone (CO) et donc de carboxyhémoglobine (HbCO) ce qui réduit la capacité de transport de l’oxygène par le sang.

LES CONSEQUENCES DU TABAC SUR UNE CHIRURGIE ESTHETIQUE

Problème de cicatrisation.
Le tabac peut être responsable de nécrose cutanée ou de cicatrices inflammatoires (rouges voire hyperpigmentées).

Infection.
Le tabac augmente le risque d’infection post-opératoire pouvant nécessiter une nouvelle intervention et hospitalisation,ainsi que la mise en place d’une antibiothérapie .

Œdème/gonflement.
Le tabac est responsable d’une augmentation des oedèmes et de leur durée.

Complications thromboemboliques.
Le tabac augmentant l’agrégation des plaquettes, il majore le risque de phlébite post-opératoire et donc d’embolie pulmonaire.

Combien de temps avant doit on arrêter de fumer ?
Si vous êtes fumeur et que vous envisagez une chirurgie esthétique, vous devez arrêter totalement de fumer au moins 4 semaines avant l’intervention et au moins 4 semaines après.
Si on respecte ces recommandations, les risques énoncés précédemment sont moindres.


Pourquoi le tabac doit être stoppé avant une chirurgie plastique ? -- notez cet article
0 vote