Bientôt l’été : Mettez K.O la transpiration

Publié le 19 avril 2018

Transpirer est un phénomène physiologique normal qui permet de réguler la température corporelle ; la sueur est produite par les glandes sudoripares.
Le corps contient environ 2 à 4 millions de glandes sudoripares réparties à la surface de la peau.
La plupart des glandes sudoripares se trouvent au niveau de la plante des pieds, de la paume des mains, de l’aine et des aisselles.
Elles produisent environ 1 litre de sueur par jour.

TRANSPIRATION ET ODEUR

La sueur secrétée par les glandes sudoripares est inodore. Les mauvaises odeurs de transpiration, proviennent des déjections des bactéries présentes à la surface de la peau qui se nourrissent de cette transpiration.

Hyperdhydrose

Certaines personnes transpirent beaucoup, elles présentent une hyperhidrose, provoquée par une production importante de sueur.
Elles ont une transpiration excessive au niveau de la plante des pieds, des aisselles ou des paumes des mains.

Conséquences physiques

  • Risques d’infections des pieds et des ongles.
  • Risques d’eczéma de contact.

Conséquences psychologiques

La transpiration excessive peut perturber la qualité de vie des personnes touchées ; handicapant la vie quotidienne, que ce soit dans domaine privé ou professionnel.
La Transpiration des mains handicape quotidiennement ceux qui doivent serrer des mains.
La Transpiration des aisselles entraîne mauvaises odeurs et auréoles sur les vêtements.
La transpiration des pieds provoque de mauvaises odeurs mais également des infections bactériennes ou des mycoses.

QUE FAIRE ?

Les Règles d’hygiènes :

  • Une douche par jour permet d’éliminer les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs.
  • L’épilation doit être impeccable en effet les poils peuvent piéger l’humidité.
  • Côté vêtements : privilégiez le coton et le lin
  • Attention aux aliments épicés,à l’alcool, au café.

Les déodorants
Ils masquent les mauvaises odeurs ; ils ne limitent pas la quantité de transpiration.

Les Anti transpirants ou détranspirants
Ils limitent la sécrétion de sueur par les glandes sudoripares ; ils constituent le traitement de première intension.
Ils contiennent des sels d’aluminium qui agissent directement sur le diamètre du canal sudoripare.
Utiliser les antitranspirants tous les 2-3 jours seulement.
Appliquer le produit le soir, sur peau sèche et propre
Ne pas appliquer ces produits après une épilation ou un rasage.

Pour diminuer les sueurs très gênantes : la toxine botulique
La toxine botulique n’est pas réservée qu’aux rides.
Le Botox® peut être injecté au niveau des aisselles ou des mains.
Une séance, sous anesthésie locale, dure entre quinze et trente minutes, et ce n’est pas très douloureux.
Conséquence immédiate  : les glandes sudoripares sécrètent moins de sueur.
Il faut prévoir de 2 à 10 jours pour noter une diminution de la sudation.
Les résultats durent de 4 à 6 mois.
Il faut donc refaire des injections à intervalles réguliers.
L’Assurance-maladie ne prend pas en charge cette intervention.


L’effet indésirable :

  • une hypersudation dite «  compensatrice  », derrière les cuisses ou dans le dos.
  • douleurs et ecchymoses (bleus) sont minimes, peu fréquentes et passagères

Ionophorèse
La ionophorèse consiste à utiliser un courant électrique pour faire pénétrer des médicaments sous la peau.
Elle est conseillée dans les cas d’hypertrichose modérée des pieds (ou des mains). 2 à 4 séances de 20 minutes par semaine environ sont recommandées jusqu’à ce qu’une amélioration apparaisse.

Chirurgie
La chirurgie est envisagée lorsque toutes les autres méthodes n’ont pas permis d’obtenir une amélioration.
D’autre part, la chirurgie est principalement conseillée en cas de transpiration des mains.
Plusieurs types d’intervention peuvent être proposées : excision chirurgicale de la zone cutanée, ablation de glandes sudoripares, inactivation de certains nerfs des membres supérieurs...


Bientôt l’été : Mettez K.O la transpiration -- notez cet article
0 vote